Métiers

Comment as-tu vécu ce projet de réalisation du Jeu de 7 Familles ? 

Mon premier souvenir avec Terre de Marins, c'est la toute première robe de ma fille Zoé qui avait 6 mois... En ce moment, Zoé passe le permis de conduire, c'est dire si c'est une longue histoire !
Pour ce projet le défi était double. Déjà, c'était un "gros bébé", près d'une cinquantaine d'illustrations, il fallait se sentir d'attaque. Et puis, expliquer les différents métiers de la mode tout en étant très pictographique, le challenge était bien là. Et puis j'adore la marinière, c'est une pièce indispensable de tout dressing donc la faire prend vie sur ces cartes, cétait top.

 

Comment as tu fait pour créer les illustrations pour les cartes du jeu ?

Dès le départ, j'ai proposé de créer les visuels de telle façon qu'une fois la famille reconstituée, on puisse obtenir une seule grande image. J'ai ensuite déterminé un univers coloré pour chaque famille, à base de 2 teintes pour qu'elles aient chacune leur univers propre. Nous tenions à rester dans un état d'esprit ludique, c'est un jeu de 7 familles avant tout. 

 

Comment as-tu fait pour comprendre le process de création d'un vêtement et celui de chaque métier ? 

Une collaboration très étroite s'est installée entre Terre de marins et moi. Il y a eu beaucoup d'échanges, d'aller-retours, jusqu'au résultat final. Le brief de départ était déjà très précis, mais j'ai aussi fait pas mal de recherches personnelles pour trouver le meilleur angle afin de représenter de façon explicite chaque savoir-faire.

 

Comment trouves-tu cette démarche de mise en avant de savoir-faire de Terre de Marins, que signifie pour toi le fait d'y avoir contribuer ?

J'aime bien l'idée qu'une marque soulève un bout du voile (sans jeu de mot !) pour faire découvrir l'envers du décor. 

On est comme une petite souris qui observe toute l'activité qui se cache derrière la marque. De la conception jusqu'à la fabrication, on ne s'imagine pas forcément le nombre de personnes et d'emplois (thème particulièrement d'actualité) que cela implique.